A LA ROBE CHARLESTON A FRANGE

Réf: TE.NGO14/03


​​Après avoir tenu les rênes de l’économie, assuré la bonne marche des usines, et tenu leur foyer à la place des hommes pendant toute la durée de la première guerre mondiale, la femme des années 1920 prend conscience de son réel pouvoir  et ne veux plus s’enfermer dans son seul rôle de femme au foyer.

C’est les prémices du mouvement d’émancipation des femmes, l’avènement de la femme moderne.

Les femmes se libèrent, plus de corsaire, les robes se raccourcirent.

Elles ont prouvé qu’elles pouvaient travailler comme les hommes, maintenant, elles souhaitent aussi s’amuser et s’épanouir comme ces derniers.

La femme  se rebelle, on la voit dans des bars le soir, à danser, boire et fumer. Elle conduit aussi vite… comme les hommes.

​Des années 20 aussi connues sous l’appellation années folles, on retient surtout une profonde joie de vivre. C’est la fin de la guerre, l’économie se porte bien, on célèbre la vie.

En matière de mode, les tenues portées par les femmes reflètent bien cet état d’esprit: les robes se raccourcissent. La femme est un brin aguicheur. C’est la mode du charleston (la fameuse) danse qui domine.

Aujourd’hui, les robes charleston se portent encore en souvenir des années 20, et cette mode demeure intemporelle.

Pour sa collection « TimelessElegance », NIANGOvous propose son adaptation de la robe charleston à Frange. Attention, elle se porte par des femmes sures d’elles, un peu rebelles et qui aiment s’amuser.

Réf. : TE.NGO 14/03